C'est quoi, l'Urban Riding Club de Fletcher Street ?

Publié le 4 Mars 2014

A la création du blog, j'ai ajouté un forum pour faire en sorte que les cavaliers puissent échanger entre eux, mais aussi une page des liens et associations en rapport avec l'équitation, car je trouvais ça important et intéressant : adresses de clubs, de randos, d'assoc' (par ce qu'un p'tit don pour des dadas ou des cavaliers, après tout, c'est hyper sympa, même si c'est une petite somme...). Dans cette page, l'un des premiers liens que j'ai mis et celui de l'Urban Riding Club de Fletcher Street... Mais, au fait, vous allez me dire, c'est quoi ???

J'ai décidé de vous citer un passage du livre d'Anne Percin, "Western Girl", dans lequel les explications sur cette merveilleuse associations sont très simples et claires.

 

"Ensuite, c'est Trish qui a pris la relève : elle nous a parlé de l'Urban Riding Club de Fletcher Street, qui existe depuis plus de cent ans. Si j'ai bien compris, ce sont des familles de bourgeois blancs (WASPs) qui, à la fin du XIXe siècle, ont abandonné des chevaux dans ce quartier de Philadelphie, alors occupé par des écuries. Récupérés par d'anciens esclaves affranchis qui vivaient au bord du fleuve, les chevaux sont restés dans le quartier, qui abrite maintenant chaque été une vente aux enchères où les propriétaires blancs viennent vendre des chevaux affligés de légers défauts.

Achetés par les membres de l'Urban Riding Club, soignés par les familles de "Noirs pauvres" (c'est Trish qui parle), puis dressés par les gamins du quartier, ils sont montés quotidiennement et participent à des parades et des défilés, en pleine ville.

Les kids qui les montent n'ont jamais pris un seul cours d'équitation de leur vie (...).

Trish a terminé en nous expliquant, avec des trémolos dans la voix, qu'elle avait vu une émission à la télé sur Fletcher Street, et sur ces kids qui délaissent les gangs de rue pour s'occuper des chevaux, se privent de manger pour les nourrir et dorment dans la rue à côté de leur monture (...). C'est pourquoi, chaque été, depuis trois ans, elle passe une annonce sur le site de l'Urban Riding Club pour recruter un garçon d'écurie, lui payer le voyage en car plus trois cent dollars par mois pendant deux mois, et lui apprendre le breeding (l'élevage) et, si le coeur lui en dit, l'équitation western."

 

Voilà. Vous comprenez mieux ? Les dons serviront à acheter du matériel de pansage et autres (licols, longes, brosses...), de la nourriture pour les chevaux et du matériel d'harnachement ainsi que des vêtements d'équitations pour les jeunes ! Voyez, même 5 petits euros peuvent être d'une grande aide...

Voici maintenant :

• la page des liens et associations → http://equitalove.over-blog.com/liens-et-associations.html

• le lien du site de l'Urban Riding Club → http://fletcherstreeturbanridingclub.com/main.html

• un documentaire français sur l'Urban Riding Club (super interéssant, allez voir) → http://www.youtube.com/watch?v=Iha3PdaZgEw

• le clip "Feel The Love", de Rudimental ft John Newman (la chanson et le clip sont à tomber par terre, j'en pleurerai !) → https://www.youtube.com/watch?v=oABEGc8Dus0#t=227 

• quelques images supplémentaires ;)...

 

Rédigé par Elize Gautier

Publié dans #Assoc', #Cavaliers

Repost 0
Commenter cet article